Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Conference papers

De l’usage des situations professionnelles dans la conception d’un dispositif de formation à l’activité managériale

Résumé : L’enseignement du management ne cesse de questionner en pédagogie. Activité complexe et éminemment interactionnelle, elle mobilise le sujet qui l’exerce dans de multiples dimensions intellectuelles, corporelles, émotionnelles, éthiques (Barbier et al., 2011 ; Mispelblom-Beyer, 2006). Pour bien des praticiens comme pour certains experts, le management ne s’apprendrait pas à l’Ecole car « c’est surtout du métier, au sens que cela relève de l’expérience, de l’apprentissage sur le tas » (Mintzberg, 2005). Pourtant « l’ancrage expérientiel de l’expertise managériale ne va pas de soi » (Bonnet 2019, p.27), tant est prégnante la tendance à réifier l’apprentissage du management dans l’acquisition d’un corpus de connaissances génériques déconnectées des dynamiques psychosociologiques. En contre point, les stages d’aguerrissement de l’armée ont, par exemple, démontré d’intéressants potentiels d’apprentissage (de Bisschop, 2020). Et des entreprises comme des organismes de formation développent, pour former au leadership notamment, des dispositifs s’appuyant sur ce type de stage ou s’en inspirant, qui intègrent en proportion variable de la réflexivité (Gillet et al., 2015). Nous présentons la conception d’un module de formation de deux jours au sein d’une école d’ingénieurs visant plus particulièrement à développer des compétences en matière d’organisation de l’action collective et de gestion des conflits. Par simplification et bien que ces termes puissent être discutés, nous emploierons ici indifféremment les termes « encadrement » et « management ». Le module s’inscrit dans un parcours de formation au management créé en 2020 dans le cadre du PIA « Nouveaux Cursus à l’Université » RITM- BFC [1] . Il s’adresse dans un premier temps à une quinzaine d’élèves-ingénieurs fonctionnaires, suivant un cursus de formation continue suite à la réussite d’un concours qu’ils ont passé en tant que techniciens, et dont la plupart exerceront des responsabilités d’encadrement d’équipe en sortie d’Ecole. Suivant un principe de conception structurant en didactique professionnelle, les situations professionnelles endossent plusieurs fonctions au sein de ce dispositif : elles sont à la fois la fin, l’origine et le moyen de la formation (Mayen, 2012). Pour chacune de ces fonctions, cette communication retrace les choix opérés et les arbitrages effectués par le collectif de conception. Elle interroge également, en guise de conclusion, le travail de et sur l’expérience mené à l’occasion de ce module au prisme de la théorie de l’apprentissage expérientiel (Danse & Faulx, 2015). Nous verrons ainsi de quelle manière les situations professionnelles sont mobilisées, dans le cadre de ce module, pour étayer le développement des compétences managériales des stagiaires en leur permettant à la fois de « faire » et de « se regarder en train de faire ».
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal-agrosup-dijon.archives-ouvertes.fr/hal-03666985
Contributor : Institut Agro Dijon Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, May 13, 2022 - 8:21:56 AM
Last modification on : Tuesday, December 6, 2022 - 4:22:35 AM

File

Document.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03666985, version 1

Citation

Herve de Bisschop, Anaïs Loizon, Christel Landret. De l’usage des situations professionnelles dans la conception d’un dispositif de formation à l’activité managériale. Biennale internationale de l’éducation, de la formation et des pratiques professionnelles. Faire/Se faire, Institut catholique de Paris, Chaire Unesco « Formation professionnelle, Construction Personnelle, Transformations sociales », Sep 2021, Paris, France. ⟨hal-03666985⟩

Share

Metrics

Record views

61

Files downloads

19