Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Evaluation des services écosystémiques rendus par les micro-fermes urbaines et leurs sols - Bilan du projet de recherche semoirs [2018-2021]

Résumé : L’augmentation de la population urbaine, la demande en produits frais de proximité et le besoin croissant de nature en ville stimulent l’engouement pour l’agriculture urbaine, notamment dans les pays industrialisés. De nouvelles formes émergent, telles que les « micro-fermes urbaines », dont l’activité de production alimentaire est étroitement imbriquée avec des activités de loisir, pédagogiques ou à vocation sociale. Elles sont implantées sur des sols urbains remaniés ou non, d’historique très hétérogène ou sur du bâti, en construisant des sols à partir de matériaux divers, en particulier des déchets organiques de la ville. Alors que les attentes sont fortes vis-à-vis de ces composantes d’une trame verte et des services écosystémiques qu’ils pourraient rendre à la ville, ceux-ci ne sont pas connus et évalués. L’objectif de ce projet est d’évaluer les services écosystémiques rendus par les micro-fermes urbaines, en considérant plusieurs catégories de services : support de biodiversité, approvisionnement, régulation et services culturels, afin d’apporter aux acteurs de la ville des éléments pour une meilleure gestion de cette forme d’agriculture urbaine et de leurs sols. Méthodologie : le projet porte sur six micro-fermes illustrant la diversité de cette forme d’agriculture urbaine de par l’importance relative de la production alimentaire et d’autres activités et le type de sols sur lesquelles elles sont développées, localisées à Paris ou en Petite Couronne, unité territoriale du projet. Il s’appuie sur des compétences variées dans une démarche pluridisciplinaire : pédologues, agronomes, écologues, sociologues et paysagistes, et associe différents acteurs : porteurs de projets de micro-fermes, associations dédiées à la nature en ville et personnels de services d’urbanisme. Les services écosystémiques sont appréhendés par une série d’indicateurs. Résultats attendus : (i) Une identification et une quantification d’indicateurs des services rendus par un ensemble de micro-fermes urbaines. Une démarche d’analyse de ces services ; (ii) l’identification de leviers d’optimisation de ces services, via une pratique culturale : l’apport d’intrants organiques au sol sous forme de produits résiduaires organiques ; (iii) l’identification d’outils relatifs aux états du milieu nécessaires aux porteurs de projet, urbanistes ou collectivités locales, pour un développement de l’agriculture urbaine optimisant les services rendus ; (iv) des échanges et un renforcement de la structuration des acteurs de ces micro-fermes urbaines. Organisation en six lots : Le lot 1, fil rouge du projet, mobilise une diversité d’acteurs de l’agriculture urbaine afin de sélectionner six fermes parmi une présélection réalisée en début de projet et de co-organiser les campagnes de prélèvement et observations. Cet ensemble d’acteurs est ensuite mobilisé pour discuter des résultats obtenus dans les autres lots, identifier les outils nécessaires pour mieux insérer les micro-fermes dans le métabolisme urbain, en minimiser les externalités négatives et en optimiser les services écosystémiques rendus. Cela permettra d’étudier la place actuelle et potentielle des micro-fermes dans des documents d’urbanisme. Le lot 2 est une caractérisation des micro-fermes au plan biophysique et de leurs pratiques. Le lot 3 quantifie et qualifie la biodiversité floristique et tellurique (microorganismes, mésofaune, macrofaune du sol). Le lot 4 est consacré au service d’approvisionnement en aliments, en abordant également leur qualité sanitaire (teneur en ETM et HAP). Le lot 5 quantifie des indicateurs de services de régulation du cycle de l’eau (infiltration et capacité de rétention de l’eau), du climat global (stocks de carbone des sols), du climat local (régulation de la température) et du recyclage des déchets (inventaire des pratiques, de la nature et de l’origine géographique des produits résiduaires organiques utilisés). Le lot 6 est consacré aux services sociaux, culturels et paysagers associés aux micro-fermes en mettant l’accent sur les pratiques et représentations des parties prenantes.
Document type :
Reports
Complete list of metadata

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03624235
Contributor : Baptiste GRARD Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, March 30, 2022 - 10:14:29 AM
Last modification on : Wednesday, September 28, 2022 - 5:53:11 AM

File

Rapport_SEMOIRS_VF_HAL.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03624235, version 1

Citation

Baptiste Grard, Claire Chenu, Sophie Boulanger-Joimel, Laure Vieublé Gonod, Claire-Sophie Haudin, et al.. Evaluation des services écosystémiques rendus par les micro-fermes urbaines et leurs sols - Bilan du projet de recherche semoirs [2018-2021]. [Rapport de recherche] INRAE; Agroparistech; Université de lorraine; Aix-Marseille Université; Institut d'aménagement et d'urbanisme de la région d'Ile-de-France (IAURIF). 2022, pp.22. ⟨hal-03624235⟩

Share

Metrics

Record views

312

Files downloads

113